Plongez ça!
  • Accueil
  • Calendrier
  • Aide
    • Aide
  • Ambassades
  • Babillard
  • Clubs
  • Cours
  • Écoles
  • Infos
  • Planif.
  • Pro
  • Promo
  • Registre
  • Réseau
  • Sites
  • Texte cherché:
    Langues:
    DE
    EN
    ES
    FR
    Étendue:
    Aide
    Contenu
    Données
    Module:
    Sites
    Tous

    Les membres ont accès à 7 fonctions dans ce module


    Inscrivez-vous.
    C`est plein d`avantages.
    Et c`est gratuit
    Visitez aussi http://projectaware.org


        Vous aussi, plongez AWARE

    L`importance des petites choses

    Les opérations de nettoyage des fonds marins furent à la mode dans les années 1970 et 1980 lorsque les Québécois décidèrent de mettre fin à l`usage « poubelle » des lacs et rivières. De nombreux plongeurs de ces années vous conterons avoir organisé ou participé à de telles corvées. On sortait alors des fonds de gros objets hétéroclites comme des sécheuses et des laveuses automatiques. Plusieurs vous conterons aussi avoir sorti des portes et composantes d`automobile si ce n`est le véhicule entier.

    Encore aujourd`hui, même débarrassés à la fois de ces objets et de cet usage qu`en faisaient les riverains, les lacs souffrent de la pollution humaine. En fait, quelque soit l`objet dont on parle, s`il n`est pas naturellement là, c`est une objet polluant. La pollution de nos lacs est donc à 100% humaine, la pollution tout court est à 100% humaine. Il n`y a que nous pour l`arrêter et renverser la vapeur.

    Une vidéo fort intéressante et bien faite est disponible sur YouTube : « Ça déborde, la mer est pleine » (1) Cette vidéo nous permet de réfléchir aux polluants les plus dangereux et les plus faciles à éradiquer : les plastiques domestiques. L`an dernier, alors que je participais au nettoyage du Lac Beauport avec 25 autres plongeurs, nous n`avons recueilli que quelques monstres d`acier. Des poids d`amarrage ou d`anciennes structures. Plusieurs participants en étaient déçus, ayant initialement espéré sortir plus de gros objets. Pourtant, la récolte de ce 8 juin 2013 fut des meilleures, si on se fie à la vidéo citée ci-haut. En effet, du lac sont sortis quelques sacs pleins d`emballages de barres tendre, de croustilles et de boissons. Ce sont tous des composés multi-couches qui mettront des siècles à se décomposer, mais quelques années à se déchirer, se fragmenter et prendre le chemin des mers ou des estomacs. Combien de sacs d`épicerie, de tube de « Mr Freeze » voyez-vous coincés dans les clôtures du parc près de chez vous? Ce sont autant de tueurs de nature qui n`attendent qu`une séquence gel-dégel pour se fragmenter et prendre le chemin du fleuve via les égouts pluviaux.

    Contrairement aux laveuses et réfrigérateurs qui sont trop lourds pour être emportés par les courants, les petits objets et emballages recueillis au lac Beauport étaient destinés à se fragmenter, puis à descendre le cours des rivières Jaune et St-Charles, à se retrouver dans le Fleuve et les océans. Peut-être – voire certainement – de nombreux de ces fragments ne seraient jamais arrivés à l`océan parce qu`ils auraient été ingurgités par la faune locale faite de poissons, oiseaux, reptiles. Les animaux ne distinguent pas toujours la nourriture des matières plastiques. Brisés encore plus petit, ces fragment auraient même constituer ce qu`on appelle du plancton-plastique; particules si fines qu`elles peuvent se loger jusqu`en dans les espace inter-cellulaires et – évidemment- passer dans la chaîne alimentaire dont nous sommes au sommet. Et que diriez-vous d`un souper au poisson de plastique, ce soir?

    La descente des plastiques de nos cours d`école et nos lacs vers la mer est ce qui arrive de plus en plus souvent et en quantité de plus en plus grande. En effet, l`humanité produit de plus en plus de plastique. Or, cette matière à dégradation ultra-lente n`existe que depuis un siècle et constitue déjà un fléau environnemental majeur (N`avez-vous pas entendu parler du continent de plastique?) à l`échelle de la planète. Le plastique emplit des estomacs sans nourrir, le plastique commence aussi à tapisser le fond des mers et le stériliser. On trouverait même des fragments de plastique au fond de l`océan Arctique, sous la calotte glaciaire. Si on en croit les statistiques, ce sont 10% de toutes les matières plastiques produites sur la planètes qui aboutissent ou aboutiront dans l`océan. Or, la quantité de plastique produite chaque année augmentant, il est urgent d`agir en faisant des choix judicieux, en retirant toutes les petites particules que nous trouvons.

    Des actions bien concrètes doivent être posées. D`abord et avant tout, cherchez à diminuer votre consommation en général; à diminuer votre consommation de plastique en particulier. Réclamer des commerçants qu`ils diminuent l`emballage; n`utilisez pas de sacs de plastique, mais réutilisez des sacs en tissus lorsque vous faites vos emplettes. Aussi, participez à des activités de nettoyage des rives et des fonds. De tout ce que vous ramasserez, vous libérerez les rivières et les océans.








    Connecter             
    École de plongée La Découverte
    Pascal Poirier, Instructeur

    (418) 228-4051
    20 juin 2022: nouveau serveur installé. Certaines fonctions sont bloquées (messagerie, certains icônes) temporairement. Pardonnez ce délai involontaire

    (C) Service gratuit offert par rcmission.net en collaboration avec Plongée La Découverte (418) 228-4051
    Conception et programmation: Patrick Allaire, ptre
    patrick arobas cartefoi point net